Blog

HomeProjetsDessine moi une pépinière volante

Dessine moi une pépinière volante

Partager sur les réseaux sociaux

Dans la cadre de la mise en œuvre du projet « Corridors environnementaux autour de l’Oued Tine », projet du PPI OSCAN 2 (Programme pour les Petites Initiatives de la Société Civile en Afrique du Nord) exécuté par l’association les Amis de Capte Tunisie et co-financé par UICN-Med, la Fondation MAVA, le FFEM et la SAS Capte ; nous avons proposé une formation avec la Sarl l’Art des Jardins et la pépinière du GDA Sidi Amor concernant l’implantation et la mise en œuvre de « pépinières volantes ».

Selon la FAO « Les pépinières sont des lieux où l’on fait pousser des plantules pour les replanter ensuite. Les jeunes plants y sont soignés depuis le semis pour qu’ils deviennent capables de supporter les conditions difficiles qu’ils rencontreront plus tard sur le terrain. Qu’il s’agisse d’espèces locales ou introduites, on constate que les plants de pépinières survivent mieux que les graines semées directement en place ou par régénération naturelle. C’est pourquoi ce sont les plants de pépinières qui servent de matériel pour les plantations, qu’il s’agisse de plantations de production, de protection ou d’agrément. Il y a deux types de pépinières : les pépinières temporaires qui sont implantées sur le site même de plantation ou dans son voisinage. Lorsque les plants destinés à la plantation ont atteint la taille voulue, la pépinière est intégrée au site planté. On appelle parfois ce type de pépinière des “pépinières volantes »

Ainsi le Jeudi 30 Janvier 2020, deux sessions de formation ont été dispensées à 2 groupes d’habitants et d’agriculteurs des villages de Gosset El Bey, de Sidi Abdel Basset et de Métwuia dans les gouvernorats de Bizerte et de la Manouba, 21 personnes âgées de 7 à 67 ans ont assisté à ces formations.

Commençant par une présentation technique, sur les caractéristiques des abris, les qualités des substrats, les techniques de multiplications, les techniques de bouturages et notamment de l’olivier, du figuier ou du grenadier, les formateurs ont également précisé les techniques de multiplication par semis avec un focus particulier sur le Caroubier ou bien le Leucaena et la pratique de la scarification. Finalement une présentation des bonnes pratiques de transplantation a été partagée.

Puis, une partie pratique où les assistants ont répété les gestes évoqués et ont semé une centaine de graines de Caroubier et de Leucaena. Les formateurs ont aussi précisé les techniques de taille et de préparation pour réaliser des dizaines de bouturages d’oliviers, de grenadiers, de mûriers et de grenadiers.

Finalement, une structure mobile, des plateaux de semis, des godets, des sachets de diverses tailles et une vingtaine de m2 d’ombrière ont été fournis aux participants.

L’idée de Capte est de soutenir la production de plants forestiers, semi-forestiers, fruitiers et agroforestiers directement auprès des fermes partenaires. La réussite de l’élevage et la production des plantules adaptées aux conditions climatiques locales permettra, nous l’espérons, au collectif Capte de se fournir en matériel végétal directement auprès de ces partenaires agriculteurs.

Au-delà de la réduction du bilan carbone liée aux transports des plants, c’est une perspective de rémunération complémentaire que nous proposons au travers de cette activité « Dessine-moi une pépinière volante »

« Par ce traitement les arbrisseaux se rendront propres à estre remués de la pépinière en la bastardiere, pour s’y achever de faire »

Olivier De Serres

COMMENTS

  • 13 February 2020
    reply

    Patrick Rich

    J’apprécie beaucoup les effets induits de cette action de “pépinière volante” :
    -aspect éducatif en disséminant des savoir-faire qui peuvent être utiles dans de nombreuse applications agricoles
    -aspect collectif /social en réunissant de nombreuses personnes pour une “mission” collective , valorisante
    -aspect protecteur car ceux qui ont participé au travail auront à coeur de le protéger
    BRAVO.

POST A COMMENT